Territoires, accueillez un atelier "INVENTÀ DUMANE cù i studienti" !


L’AUE lance un appel à manifestation d’intérêt aux communes, intercommunalités, PETR, qui souhaitent réfléchir aux évolutions de leur territoire et élaborer un projet de développement. Elle les accompagne dans l'organisation d'un atelier.

Des étudiants en immersion

Il s'agit de mobiliser des étudiants de différentes disciplines (au moins 2 : urbanisme, architecture, paysage, design, mobilité, écologie, sociologie, environnement, risques, énergie, etc.) encadrés par leurs enseignants et épaulés par l'AUE pour mener une réflexion sur un projet.
Ces ateliers reposent sur une immersion des étudiants durant au moins une semaine, pour parcourir le territoire et impliquer les acteurs locaux (habitants, associations, élus, privés etc.).
A l’issue de cette semaine, une première restitution de la compréhension du territoire et des pistes d'actions sont proposées.
Puis, les étudiants engagent un travail d'approfondissement et rendent un document stratégique. Les collectivités peuvent ensuite s'en emparer pour étudier la mise en œuvre opérationnelle de tout ou partie des projets, et les mener à bien.

Jusqu’à 10 000 euros par atelier

L'AUE s'engage dans un cycle de 3 ans d'organisation d'ateliers. Son concours financier peut aller jusqu’à 10 000 euros par atelier. Elle effectue la recherche de partenaires et de co-financements, identifie les structures d'enseignement supérieur qui y prendront part et apporte un appui aux deux parties dans l’organisation de l’immersion : collecte/partage de données, planning, lieux, rendez-vous, etc.
Enfin, l’AUE gère la valorisation de cette opération.

Trois thèmes possibles

Trois sujets de réflexion ont été prédéfinis et peuvent se cumuler :
  • Quel(s) projet(s) pour nos villages ?
L'intérieur, parfois même jusqu'aux portes des agglomérations, présentent des enjeux de (re)vitalisation des villages, y compris lorsque leurs plaines s'urbanisent : adaptation au vieillissement de la population, installation de jeunes actifs, mobilisation du bâti vacant/abandonné, adaptation des logements aux besoins actuels, mise en valeur des jardins et terres agricoles, accès aux commerces et services… Ils présentent pour autant de nombreux atouts et des opportunités. Le travail des étudiants visera à révéler des potentiels de développement et les conditions de leur mobilisation.
  • Quelles adaptations face à la surchauffe de nos lieux de vie ?
Le constat est sans appel : 12 mois successifs de record de température au niveau planétaire. Cette hausse est ressentie partout : à domicile, au travail mais aussi dans l'espace public. Pour lutter contre cet inconfort, aménager le territoire apparaît primordial. L'éventail de solutions peut nous permettre d'adapter nos espaces de vie (intérieurs et extérieurs) sans débauche d'énergie. Les solutions fondées sur la nature, les formes urbaines bioclimatiques, les bonnes idées du passé remises au goût du jour, les systèmes passifs de climatisation…pourraient être étudiées. L'habitabilité de nombreux espaces en dépend.
  • Quelles évolutions pour les tissus périurbains ?
Que l'on parle de zones pavillonnaires, commerciales ou d'activités, les tissus périurbains insulaires présentent d'importants potentiels de recompositions spatiales (diversification des fonctions, par exemple par l'intégration d'activités de commerce et service au sein de secteurs dédiés exclusivement à l'habitat ou l'inverse, densification douce, connexions, création d'espace public etc.) voire de requalifications urbaines (traitements paysagers, démolitions etc.). Le traitement de ces tissus implique une réflexion tant sur la relation à la ville centre, que sur les franges naturelles et agricoles qui les bordent. La réflexion pourra porter sur les différentes possibilités d'évolution de ces secteurs et les conditions, afin d'esquisser avec les acteurs du territoire les axes d'aménagement préférables.
 

Candidatez en ligne jusqu’au 1er juillet

Territoires, accueillez un atelier "INVENTÀ DUMANE cù i studienti" !
Pour candidater, complétez notre formulaire en ligne avant le 1er juillet :
https://www.aue.corsica/forms/Appel-a-candidatures-aux-territoires-ateliers-etudiants-workshop_f70.html


Pour plus de renseignements, contactez Ghjulia-Maria Defranchi, cheffe du département Urbanisme et Conception de projets d'aménagement : 04.95.10.98.31 - 06.87.52.33.67
ghjulia-maria.defranchi@isula.corsica