Casa ariosa, casa sana



Des conditions sanitaires particulières

Nous passons 80 à 90 % de notre temps en espace clos (logement, véhicule, bureau) et, contrairement aux idées reçues, l’air que nous y respirons n’est pas toujours de meilleure qualité que l’air extérieur. 
 

Il est indispensable d’aérer son logement pour chasser les polluants qui s'y trouvent, particulièrement en cette période de pandémie.

Pour ceux qui y passent la majeure partie de leur journée, en raison du télétravail et/ou du couvre-feu, l'aération permet de chasser les virus et bactéries susceptibles de s'accumuler dans les espaces clos. Mais ceux-ci ne sont pas les seuls responsables de la mauvaise qualité de l'air intérieur.


Des polluants préjudiciables à notre santé

De nombreux polluants peuvent se trouver dans ces espaces confinés et, en l’absence de ventilation et/ou d’aération, parfois s’y concentrer pour atteindre des niveaux préjudiciables à notre santé.
 
Il peut s’agir de composés naturels (radon, pollens, moisissures, acariens, etc.), de polluants issus de l’activité humaine provenant de l’extérieur (polluants atmosphériques, pratiques agricoles…), des matériaux (de construction, mobiliers, colles ...) ou des pratiques quotidiennes (tabagisme, nettoyage, insecticides, bougies parfumées, cuisine, etc.). Au final, de nombreux composés chimiques sont présents dans l’environnement intérieur, notamment le monoxyde de carbone, les particules fines, le formaldéhyde et autres composés organiques volatils (COV), le radon, les pesticides, etc.


Des gestes simples, à faire au quotidien

Face à chacun de ces dangers, il existe des moyens adaptés pour se prémunir d’un éventuel risque pour la santé. Le plus simple et le plus accessible à tous est d’assurer un bon renouvellement de l’air dans le logement afin de réduire la création de polluants intérieurs. Pour cela il est recommandé d'aérer tous les jours 10 mn matin et soir.

 
Cela peut se faire par les gestes simples de chacun au quotidien, encouragées par le biais d’actions d’information et de sensibilisation, mais aussi, en améliorant l’aération du logement, de façon manuelle et/ou en optimisant les conditions techniques de ventilation à l’intérieur des logements.


La campagne d'information "Casa ariosa, casa sana"

La campagne d'information Casa ariosa, casa sana a pour d'améliorer la qualité de l'air intérieur en favorisant une bonne aération du logement et en sensibilisant les personnes à la réduction des émissions de polluants à la source.

Cette démarche constitue une des priorités du Plan Régional Santé Environnement pour la Corse (PRSE).

Si améliorer l’aération d’un logement ne garantit pas de façon absolue, l’absence de polluant dans le logement, cette mesure permet de réduire, pour une grande majorité des cas, la concentration des polluants de l’air intérieur.  Il existe des cas, où cette mesure ne suffit pas ; voire des situations particulières, dans lesquelles, l’air extérieur est de qualité plus dégradée que l’air intérieur, mais celles-ci sont largement minoritaires et relèvent d’une gestion ciblée.


08/02/2021